À propos de ce blog

Pèlerin soutient depuis toujours les initiatives locales prises pour la défense et la mise en valeur du Patrimoine. Chaque année, nous remettons un prix à une dizaine d’associations, mairies ou paroisses qui ont porté à bout de bras un projet de restauration de la charpente d’une chapelle ou du nettoyage d’une collection de plaques de verres photographiques inestimables… Mon confrère et ami Benoît de Sagazan tient sur ce site même, Patrimoine en blog où il recense de façon extrêmement exhaustive les informations sur l’actualité du patrimoine.

Alors, pourquoi un autre blog ?

Parce le patrimoine n’est « qu’une partie de l’histoire »… Tous les jours, en réalité, lorsque nous parlons d’actualité, lorsque nous lisons les journaux, c’est notre histoire qui se fabrique !

Et souvent, pour bien comprendre les sujets économiques, politiques ou sociaux, un éclairage historique est nécessaire. Comment apprécier les évolutions actuelles de la Turquie, si l’on n’a jamais entendu parler du génocide arménien commis en 1915, ni de l’histoire politique et religieuse de ce pays ?

Autre exemple, dans un tout autre domaine : la querelle franco-française sur l’importance de l’orthographe prend tout son sens lorsqu’on découvre que celle-ci a été fixée dès 1833 par les instituteurs eux-mêmes – qui sont allés consulter les typographes de l’imprimerie. L’orthographe, du coup, a été établie comme un socle intangible de l’identité nationale.

Certains patrimoines ne sont pas compréhensibles, ni admirables, si leur histoire n’est pas expliquée : comment faire admettre à l’opinion qu’il faut parfois sauvegarder de vieilles usines délabrées? Et au nom de quoi empêcher la destruction d’une vilaine tour des années 1950 ? Souvent le patrimoine n’est pas affaire d’esthétique. Il vaut surtout par la mémoire qui se cache derrière : l’histoire ouvrière et celle des techniques dans le premier cas ; l’histoire de l’architecture et du logement social, dans le second…

Dans ce blog, nous voudrions aussi pouvoir évoquer parfois les problèmes qui fâchent pour ouvrir le débat en ligne. De façon plus légère, nous vous signalerons des livres « coup de cœur » et des rencontres passionnantes. Bref, tout ce qui fait notre histoire !