Henri IV valait bien une expo au Louvre !

Ce 14 mai, jour de Commémoration nationale, rappellera l’anniversaire de l’assassinat d’Henri IV, l’une des figures les plus intéressantes, les plus complexes et les plus riches de notre fameuse identité nationale.

A cette occasion, Pèlerin, publie un dossier spécial qui sort en kiosque ce jeudi, dans un partenariat amical avec le site Hérodote.net.
Henri IV fut donc l’objet de bien des discussions entre André Larané, éditeur du site et moi-même, auteur du dossier. En réfléchissant ensemble au programme copieux des manifestations qui sont proposées dans le cadre de cette commémoration, nous nous sommes aperçus d’un manque étonnant et pourtant crucial : il n’y a pas d’exposition d’envergure « nationale » consacré à ce grand roi !

Certes, à Pau, à Paris et dans de nombreuses cités, colloques et expositions se multiplient sur l’une ou l’autre des facettes de son règne. Mais tout de même! Rien à Carnavalet, musée d’histoire de la ville de Paris, alors qu’Henri a rebâti et transformé cette cité ! Il lui a fait tourner le dos à l’architecture médiévale et de nombreux projets, comme celui de la place des Vosges, située à deux pas de ce musée, l’ont embellie.

Encore plus étonnant et triste : le Louvre n’offre presque rien. Si ! Une exposition est consacrée à  « Toussaint Dubreuil, peintre d’Henri IV »… Tout de même ! Mais lorsqu’on se rappelle de la magnifique exposition « Paris 1400″ consacrée à l’art à l’époque de Charles V, on s’interroge : pourquoi pas un « Paris 1600″? Henri IV en effet, fut aussi un grand ami des arts et un protecteur des artistes, rôle poursuivi par sa veuve, Marie de Médicis. Et comme sous Charles V, ce règne de mécène et de bâtisseur marqua l’architecture même du Louvre.

Rêvons un peu : les salles construites par et pour Henri et Marie, dans le palais même, auraient pu constituer un écrin formidable pour une telle présentation… Le Louvre possède même le cycle que le peintre Rubens a consacré à ces souverains – sur commande de Marie de Médicis – et bien d’autres chef d’oeuvres. Les remarquables grisailles florentines, peintes en hommage au roi par les meilleurs artistes de l’époque auraient peut-être pu aller à Paris après ou avant Pau et Florence…

Certainement, de multiples bonnes raisons  -une commémoration nationale décidée trop tardivement, en particulier- expliquent ce ratage. Mais il n’en demeure pas moins un ratage.

Et je ne peux m’empêcher de penser que ce manque reflète également une difficulté typique des musées français à concilier histoire et art dans leurs présentations au public.

05/05/2010

Une Réponse pour “Henri IV valait bien une expo au Louvre !”

  1. Redigé par Elyane:

    J’ aurais bien aimé voir ces peintures en grisaille peintes en hommage à Henri IV…
    D’ autant qu’ elles n’ ont jamais pas été montrées depuis quatre siècles et vues par un public de musée.
    La galerie Medicis au musée du Louvre aurait été un bel écrin pour ces toiles florentines en correspondance aves les peintures de Rubens…Quel dommage!