« La colère de Noé » retrouve sa place

En 2007, Pèlerin avait accordé l’un de ses prix « Patrimoine pour demain » à un tableau exceptionnel, conservé dans l’abbatiale Saint-Férréol d’Essôme-sur-Marne, dans l’Aisne .
Or, depuis le 19 juin, « La Colère de Noé » restauré, est à nouveau accroché, avec son nouveau cadre, sur le mur, assaini, de l’église.

Après trois ans d’une importante restauration, menée sur place, cette toile de 16 m2 est désormais visible, tous les samedis et l’Association de sauvegarde de l’abbatiale organise des visites.
Propos doux à nos oreilles, à la rédaction : « Grâce à l’action de l’association et au Prix Pèlerin,  reconnait Marie-Josée Degrelle, conseillère municipale déléguée au patrimoine, il y a eu une vraie prise de conscience dans la commune, de la valeur de cette oeuvre. »
Sur place, un petit ouvrage qui vient d’être publié, présente ce tableau qui provient à l’origine d’un hôtel particulier parisien. 

La scène représente l’épisode biblique où Noé maudit son fils Cham qui s’est moqué de lui pendant son sommeil, après qu’il se soit enivré.
Aujourd’hui, à Essômes, grâce à une souscription lancée par la Fondation du Patrimoine, l’abbatiale est à nouveau en travaux afin de retrouver sa flèche de 22 mètres de haut, détruite pendant la guerre de 14-18.
Voilà une belle histoire de sauvetage qui donne envie de continuer !

06/07/2010

Comments are closed.