L’Histoire, enjeu d’enseignement

En reportage à l’étranger, j’ai un peu zappé l’actualité française… Et voilà que je tombe en plein dans la polémique sur la réforme des lycées ! Mon fils  (Première L _si, si,  il en existe encore !) part , avec une pancarte,  manifester devant son établissement, tandis qu’ Isabelle Rambaud m’informe de son blog et que la discussion s’instaure entre confrères…

 Cette réforme, rappelons-le, vise à reporter sur la classe de Première S, tout le programme d’histoire de Terminale. Avec une épreuve anticipée en même temps que le français. Pourquoi pas après tout? Sauf qu’au passage, l’enseignement de l’histoire perd, au total sur les deux années,  une heure par semaine (économies, économies…) . Et que déjà, les filières technologiques avaient vu cet enseignement disparaitre…
Lisez à ce sujet le long article d’ Herodote.net qui fait le point sur le dossier et donne le texte de la pétition lancée par nos plus éminents historiens.
Symboliquement, ce retrait de l’intérêt de notre gouvernement pour l’histoire surprend alors même qu’il est question de construire de toute pièce le fameux musée d’histoire cher à Sarkozy, sur l’île Séguin (à Boulogne-Billancourt).
En plein débat sur l’identité nationale, la décision fait mauvais genre. Osera-t-on, parallèlement exiger, comme il en a été question, que les étrangers voulant être naturalisés, passent un test sur les grandes dates qui ont fait la France? Nous ne sommes plus à un paradoxe près !
Consolons-nous cependant : qu’un tel sujet face la une des journaux et l’ouverture des radios montre l’attachement de l’opinon publique française à cette discipline, phare des nobles « sciences humaines ».
Pour suivre de plus près ce dossier, consultez également le blog de Benoît de Sagazan et lisez Pèlerin la semaine prochaine: ma consoeur Marie-Valentine Chaudon revient sur le sujet !

10/12/2009

6 569 Réponses pour “L’Histoire, enjeu d’enseignement”

  1. Redigé par Isabelle Rambaud:

    Bravo ! et félicitations au fiston qui bat le pavé pour la bonne cause.