Mémoire et religion, à l’honneur, à Strasbourg

La semaine dernière, j’ai eu le privilège de représenter Pèlerin aux premières « Rencontres des Mémoires », organisées à Strasbourg par les Amis du Mémorial Alsace-Moselle, la Délégation à la mémoire régionale et l’historien Jean-Pierre Rioux.


J’étais invitée à participer à une table ronde sur « l’avenir du patrimoine religieux », sujet cher à notre hebdomadaire qui depuis vingt ans récompense les initiatives locales dans ce domaine.  Il apparait, de façon assez évidente que cet avenir, fragilisé par la crise qui réduit les budgets de restauration et par la désaffection des lieux de culte, préoccupe pourtant les Français. Ceux-ci, croyants ou non, sont attachés à ces monuments qui marquent leur paysage et nourissent leur mémoire collective, donc leur identité.
Cette identité liée à la mémoire religieuse avait auparavant été explorée dans deux tables rondes : « Dieu va-t-en-guerre » et « L’Europe a-t-elle besoin de religion? »  Il était frappant de constater combien les intervenants – qui pour la plupart avaient une formation d’historiens- faisaient attention de distinguer l’histoire scientifique de la tradition religieuse - même si celle-ci peut à son tour devenir un objet d’histoire – et de la mémoire émotionnelle et identitaire qui peut surgir des mêmes événements.

Beaucoup de questions ont tourné, bien sûr, sur la transmission appaisée de l’histoire religieuse, sur la difficulté à surmonter l’ignorance et la méfiance tout en respectant la laïcité. Des débats de haut niveau, rafraîchissants, et qui montrent le chemin parcouru en la matière.

Pour en savoir plus, se reporter au site du CRDP de Strasbourg.

17/05/2010

Comments are closed.