Michelin valorise le patrimoine français

A peine nous sommes-nous émus de l’entrée de la célèbre borne Michelin dans le corpus patrimonial français (voir mon blog précédent) que l’entreprise Michelin, justement, découvre qu’elle est assise sur un trésor : le « fonds » des guides verts, accumulé depuis… 1926.
Qui n’a jamais utilisé un guide vert, numéro un des ventes de guides pour la France ? Pour décrypter le tympan roman d’une église « à ne pas rater » sur le chemin des vacances, ou pour râler, comme mon père découvrant que «  l’abbaye de Noirlac (Cher) n’avait obtenu qu’une étoile ! Alors que l’abbaye de Fontenay (Côte-d’Or) qui est bien plus remaniée en avait trois… »
Dans les dernières éditions, Noirlac a obtenu deux étoiles, mais je ne suis pas sûre qu’il ne râle plus : la pureté de son style cistercien est en effet éblouissante… Trois étoiles à la prochaine édition seraient tout à fait justifiées!!!

Bref, les éditions Michelin ont décidé de valoriser cette connaissance en éditant une série d’ouvrages dans une nouvelle collection intitulée « Patrimoine de France ».

L’idée est de faire découvrir, dans une série bon marché (16€) , « nos plus belles… » « Eglises et abbayes »ou « châteaux ». En tout, 185 édifices religieux et 115 châteaux remarquables, présentés par grandes régions, sur deux ou trois pages très illustrées.

« Il ne s’agit pas de guides mais plutôt d’ouvrages pour rêver au voyage, voire pour le préparer » explique Philippe Orain, responsable de cette nouvelle collection.

Un éditeur qui faisait jusque-là de la valorisation du patrimoine sans trop le savoir – croyant se positionner dans le domaine du tourisme- s’affirme désormais dans ce domaine et le revendique. Une initiative intéressante et bienvenue.

26/11/2009

Comments are closed.